Curiosités et monuments

LES ELEMENTS DU PATRIMOINE BATI

La première implantation humaine sur le territoire est attestée par les tumuli de la croix de Saint-Ener qui remontent à l’âge de bronze. Les époques gauloise et gallo-romaine n’ont pas laissé de vestiges apparents. La chapelle de Saint-Ener est fondée vers l’an mille. Au Moyen Age, les terres sont l’apanage de la maison de Bretagne. A la réformation et aux alentours de 1427 à 1453, plusieurs seigneurs se partagent le pouvoir sur la commune. La paroisse dépend alors de l’évêché de Tréguier. Au XVIIIe siècle, l’abbé Calloet de Lanidy, mort vers 1750, fonde la chapelle Sainte-Anne, fermée à la Révolution et détruite. En 1854-1855, le bourg est atteint par une épidémie de choléra. Aux XIXe et XXe siècles, le
nombre de la population connaît des variations importantes, passant de 1425 habitants en 1836 à 1803 vers 1870 et 1458 habitants en 1901.
Origine du nom : de l’ancien breton, bot, résidence ou château, et vraisemblablement d’un dérivé de sorc’hell, issu du latin surgere, s’élever, jaillir.
Le patrimoine archéologique

Tumulus – Age de Bronze à Kergariou/Croix Saint Ener :Parcelles 2009 – C1.65
Intérêt patrimonial: 2*
tumulus

Occupation – Néolithique à Garsigen
Parcelles 2009 – F3.485
Intérêt patrimonial: 1*

Occupation – Galloromain à Garsigen
Parcelles 2009 – F1.113 à 119
Intérêt patrimonial: 2*

* 1 = secteur soumis à l’application de la loi 2001-44, relative à l’archéologie préventive
* 2 = secteur soumis à l’application de la loi 2001-44, relative à l’archéologie préventive et classement en
zone non constructible dans la carte communale

Le patrimoine religieux

? l’église paroissiale Saint-Georges (XVIIe-reconstruite au XIXe s) au Bourg. De l’édifice antérieur du XVIIe siècle, seule subsiste la tour encastrée du massif occidental, datée de 1675. La nef à cinq travées, les bas-côtés, le transept, le choeur et le chevet polygonal ont été reconstruits entre 1877 et
1885. Le cimetière entourant l’église est déplacé en 1928.

? la chapelle du Christ (XVIIIe – restaurée au XX e s) située au Nord du hameau de Lesconais. La chapelle, restaurée, adopte un plan rectangulaire. La date de 1738 apparaît sous le clocheton.
chapelle-christ

? de nombreux croix et calvaires dispersés sur l’ensemble du territoire communal : croix de Saint-Ener (XVIIe s-1813) située à proximité de l’ancienne chapelle du même nom, aujourd’hui disparue.
croas-st-ener

La croix de Kroaz-an-Alleguen ou Halleguen (XVe s)
croix-an-alleguen

La croix de Croas-Christ (1932)
croix-croas-christ

la croix du cimetière (1880), Bronhel (XVIème s),
Kerzouézou (XVIIe s), …

Le patrimoine architectural

– La mairie
Fin du 19ème siècle. Granit et brique. rue du Ponthou
typique , le décor de cet édifice est sobre. L’entrée est surmontée d’un fronton couronnée de boules.

mairie

– le château ou manoir de Keraël
propriété jadis de la famille Clisson (seigneurs de Keralio et Keraël), puis résidence du comte de Guerdavid, ancien maire de Botsorhel
chateau-kerael

– nombreuses fermes et anciens corps de fermes de qualitémaison-kergariou
Maison de Kergariou. L’espace autrefois utilisé comme bergerie occupe tout le rez-de-chaussée. Les berges viviaent à l’étage, auquel ils accédaient par l’escalier extérieur.

– douves et vestiges du château de Kergariou (XVIe s)
kergariou1 kergariou23
Seuls vestiges du château fort de Kergariou, les douves qui délimitent l’ancienne terrasse du camp retranché sont alimentées par un ruisseau. Les pierres de la place forte ont été réutilisées pour édifier de nombreuses constructions de la région.

– maisons du centre-bourg :
tissu dense, structuré autour d’anciennes rues, tissu aux proportions modestes.
bourg

Le patrimoine lié à l’eau

– anciens moulins le long de la rivière du Douron
moulin-kergariou

– quelques lavoirs et fontaines : lavoir de Kerizella (XVIIIe – XIXe s) au Bourg, …

Le lavoir de Kerizella
lavoir
Lavoir du 19ème siècle. Schiste et granit. Réaménagé au cours des 19ème et 20ème siècles, ce lavoir couvert, conserve ses bordures de bassin en dalles de schiste, utilisées comme table pour laver le linge.

La fontaine de Christ
fontaine-christ

La fontaine du Gollotfontaine-du-gollot

SAINT GEORGES
st-georges
18ème siècle, Bois polychrome, Eglise Saint Georges
Originaire de Lydda (Paslestin), Saint Georges y subit le martyre vers la fin du 3ème siècle. Patron de la paroisse, il est représenté combattant le dragon. Revêtu de son armure de chevalier, il plonge sa lance dans la gueule du monstre à demi-couché à ses pieds, lequel lacère le poitrail du cheval de ses griffes.

Blason de Botsorhel
blason

Mécanisme d’horlogehorloge
Se trouvant dans l’église St George
Vers 1890
Horloger: Gourdin-Le Mans.
Restauré, ce mécanisme permet de faire fonctionner la cloche. Le système comprend un poids de 60 Kgs qui descend d’un centimètre à chaque coup sur une distance de 75 cm. Il autorise donc 75 sonneries sans remonter le mécanisme. le poids du mouvement confère à l’horloge une autonomie d’environ sept heures.

horloge2